Accueil ::> Actualités ::> Restaurer la mémoire de la résistance

Restaurer la mémoire de la résistance

vendredi 20 mai 2022, par Caroline Poëtte, Proviseure adjointe.

Restaurer la mémoire de la résistance

Cette année, la classe de 3PM a participé à un projet mémoriel intitulé « restaurer la mémoire de la résistance ».

Restaurer la mémoire de la résistance prend ses racines dans un lieu, la carrière de la Sablière à Châteaubriant (44). Sur ce site, 27 internés politiques ont été fusillés le 22 octobre 1941, en représailles à l’attentat perpétré contre le commandant allemand de la ville de Nantes. Parmi eux, figurait le jeune Guy Môquet, âgé de 17 ans. Dès 1950, un monument a été érigé en mémoire des 27 de Châteaubriant, il comporte dans son sol des alvéoles destinées à recevoir la terre de lieux de résistance, d’internement, de déportation, de champs de bataille. Ce monument vieillit, ses alvéoles sont à restaurer, leur contenu à remplacer. Nous nous sommes proposés pour compléter l’alvéole Calvados avec de la terre collectée à l’abbaye d’Ardenne.

Avec leurs enseignantes, Cécile Billey, professeure-documentaliste, et Rachel Rendu, professeure de lettres-histoire, nos élèves se sont rendus à l’abbaye d’Ardenne et aux Archives départementales du Calvados pour effectuer une collecte de terre et une collecte de mémoire. Pourquoi avoir choisi ce lieu ? L’abbaye d’Ardenne est à la fois un lieu de résistance et de fusillades. Le jeune Jacques Vico y avait constitué un dépôt d’armes et délivré des cours d’instruction militaire à ses camarades résistants. En juin 1944, l’abbaye a été le théâtre de trois fusillades de soldats canadiens prisonniers de guerre, perpétrées par une division SS qui s’y était repliée.


Collecte de terre à l’abbaye d’Ardenne, collecte de mémoire aux Archives


Les informations rassemblées lors de la visite historique de l’abbaye, de la découverte de documents relatifs à Jacques Vico aux Archives, de l’étude d’un dossier historique en cours, leur ont permis de rédiger une notice sur l’abbaye d’Ardenne en tant que lieu de résistance pendant la seconde guerre mondiale, qui sera insérée dans la base de données du musée de la Résistance à Châteaubriant. Jeudi 12 mai, les élèves se sont rendus sur le site de la Carrière de la Sablière a Châteaubriant, pour présenter leur projet à M. Barré, professeur de lettres-histoire à Saumur, référent national du projet.

Par Cécile Billey